L’année du smartphone pliable : 2019

La société chinoise Royole présente au CES de Las Vegas le premier dispositif d’affichage flexible, le FlexPai.

C’est le grand pari du marché des smartphones en cette nouvelle année. En 2018, on parlait de caméras à encoche, doubles, triples et même quadruples et d’écrans infinis. Le marché pour 2019 est déjà prêt pour l’atterrissage des smartphones pliables.

Ce qui était autrefois un rêve est maintenant devenu une réalité. Ces derniers mois, Samsung, Xiaomi, Huawei ou LG ont parlé de l’avenir, mais ils ont pris de l’avance. C’est la société chinoise Royole qui a présenté FlexPai sur la scène du CES à Las Vegas – le salon technologique le plus important au monde – qui est le premier téléphone mobile avec écran flexible – disponible en Chine depuis octobre dernier.

C’était quelques heures après que Samsung ait montré le design de son terminal dans une zone privée du rendez-vous américain, qui sera lancé au milieu de l’année avec des unités limitées et bien sûr, il ne sera pas bon marché.

Royole Flexpai : la première révolution technologique

Le smartphone pliable de l’entreprise chinoise dispose d’un écran flexible Amoled de 7,8 pouces lorsqu’il est déployé, et peut être plié de 0 à 180 degrés, une opération qui est capable de réaliser plus de 200.000 fois, explique la société.

L’écran présente un rapport de 4:3 et une résolution de 1920 x 1440. Après l’avoir plié sous forme de livre, le smartphone possède trois écrans : primaire, secondaire et un bord. L’appareil est équipé d’un processeur Qualcomm Snapdragon 855, de deux appareils photo de 20 mégapixels et de 16 mégapixels, respectivement, d’une batterie de 3 800 mAh et d’un capteur d’empreintes digitales.

Selon le site officiel de la société, le prix de vente au détail varie de 1.318 USD (1.150 EUR) pour la version 128 gigaoctets de la mémoire interne à 1.469 USD (1.282 EUR) pour la version 256 gigaoctets.

Galaxy F, le smartphone pliable de Samsung

Samsung a réservé un événement privé au CES où elle a exposé sa technologie flexible bien qu’elle ait été la première des grandes entreprises à lever la main en présentant son premier prototype de combiné avec la technologie ‘Infinity Flex Display’ et qui pourrait être mis en vente au cours du deuxième trimestre de l’année. Le téléphone de la compagnie coréenne se plie comme un livre. Lorsqu’il est fermé, il ressemble à un téléphone en cours d’utilisation.

Lorsqu’il est ouvert, il affiche un écran intérieur de 7,3 pouces, ce qui lui permet d’exécuter jusqu’à trois applications à la fois avec une taille suffisante pour les traiter. Pour l’instant, il semble qu’il est proche d’être un téléphone fini, mais enveloppé dans un halo de mystère.

Les paravents seront la grande star de l’année pour la conception des nouveaux mobiles. Il y a quelques jours, Xiaomi a filtré une vidéo de ce qui serait un mobile complètement flexible. Un téléphone mobile avec paravent n’est pas le même qu’un téléphone flexible qui peut plier complètement son écran sans subir aucun dommage.

Huawei est également déterminé à prendre la tête de ce marché, avec le lancement de son propre mobile à écran flexible. Bien que les gestionnaires de Huawei ont déjà confirmé par actif et passif l’arrivée du terminal dans l’année à venir. Les premiers longs métrages ont été annoncés en novembre. Le mobile flexible de Huawei aurait un écran déplié de 8 pouces, comparé au mobile flexible de Samsung de 7,3 pouces.

L’écran externe, qui serait utilisé comme écran principal lorsque le smartphone est plié, serait de 5 pouces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *