Lima, porte d’entrée pour le Pérou

Le Pérou : rien que son nom évoque une douceur de vivre, un air de musique particulier et dépaysant dont le cher d’orchestre serait sa capitale, Lima. Son centre historique, patrimoine mondial de l’UNESCO, sa lumineuse cathédrale, le jardin El Olivar ou encore le musée Larco sont autant de raisons de vouloir rejoindre cette ville magnifique. Capitale oblige, les moyens de transport sont nombreux et cet article est là pour vous aider à les choisir.

Le vacancier qui veut faire un séjour au Pérou ferait bien de commencer par Lima : l’aéroport international Jorge Chávez est très actif, on y accède par des vols directs depuis Paris, Amsterdam, Madrid mais aussi depuis Toronto et quelques grandes villes américaines (San Francisco, Los Angeles, New-York), mais aussi via les vols intérieurs depuis des villes péruviennes telles que Cusco, Arequipa, Tarapoto ou Ayacucho.

Lima, ou plutôt Callao (banlieue portuaire de la capitale, où se situe également l’aéroport) est le point de départ d’une ligne ferroviaire qui permet de rejoindre le nord-est du pays, vers Chosica, Tello puis La Oroya, laquelle fait figure d’intersection pour rejoindre Huancayo au sud-est, ou la Cerro de Pasco au nord-ouest. Soit des trajets, de bout en bout, de 350 kilomètres sur des trains mythiques, tel que le train des nuages ou El Nariz del Diablo.

Par la route, les voies se multiplient à l’approche de la capitale, rendant difficile les indications. Ce qui reste valable, c’est que les conducteurs situés sur la côte descendront la route 1N ou remontront la 1S, et que ceux situés à l’intérieur du pays prendront certainement la 5N s’ils se situaient dans les parcs naturels du nord-est et la 3S depuis les grandes villes du sud-est.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *